Un forum pour tous les passionnés d'écriture :3
 

Partagez | 
 

 Le Feu Nucléaire [M +/-]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Firefly

Ecrivain
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 19
Localisation : Juste behind you

MessageSujet: Le Feu Nucléaire [M +/-]   Dim 6 Avr - 15:42

Alors... Je vous propose déja de lire le "Prologue" , pour vous situez un peu.

Prologue:
 

Des jours
ça doit faire des jours que je marche dans ce desert asseché et craquelé par le soleil et les vents...
Juste avant que l'éspoir ne me quitte , je vis , au loin , quelques bouts de taules dréssé en tant que barrières rudimentaires...
Je savais exactement ce que voulais dire ces vestiges de la civilisation...
Un camp
Un refuge
Une oasis dans ce désert empli de rôdeurs , de chairs brulées et de détraqués
Sans plus attendre je me dirige vers les remparts rudimentaires
A peine à quelque mètres , je sens déja l'intense chaleur du soleil amplifiée par le fer de la taule
Je longe ce mur ardent , à la recherche d'une porte , d'une entrée
Cela fait déja pluieurs minutes que j'entend des bruits de congénéres humain...
Je trouve rapidement ce qui ressemble à une porte , et sans attendre , je fais signe de ma présence
Je m'écris , m'égosille , use le restant de ma rare salive pour signaler ma présence
J'entends enfin du bruit derrière la porte , des bruits de loquets , de vérrous et de chaines
Au bout de quelques secondes , je vois plusieurs citoyens couverts de sable et crasse s'ebattre a ouvrir la porte
Dès qu'une étroite entrée fut béante , je vis un citoyen en vétû d'une vielle chemise noire déchirée s'avancé vers moi
Il s'arrete juste devant moi , et avec un rictus plus qu'étrange me tend la main et prononce ces quelques mots
"Bienvenue a Asgard..."
En relevant la tête , je vis que l'homme etait d'un certain age. Il portait de vielles Santiagos , orné d'un serpent... Je m'interoge toujours sur la signification de ce serpent , peut etre ca n'avait aucun sens ?
Je pris la main de l'homme , et il me releva sans attendre , lacha ma main , se retourna et dit
- Suivez moi
Je m'exectua , en me disant que je n'aurai pas deux chances de m'abriter et de me nourrir
A peine passé le grand portail , les mêmes hommes se réactivairent aussi vite qu'ils le peuvent pour le refermé
Et devant moi , je vis enfin cette ville , cet Eldorado
Elle etait faites de telle facons a ce que la porte donne sur une grande allée centrale bordée de taudis fait de taule , de bois mort et de tout materiaux pouvant etre trouvés dans le desert
Nous avons longtemps marcher dans cette allée pleine de vie où beaucoup d'hommes et de femmes passait en s'activant de tout les cotés
Mais un citoyen m'a marqué...
Il etait assis sous le vieux treillis qui lui servait d'abri devant son taudis , il m'as fixé avec insistance... J'etais sur de l'avoir déja vu quelque part...
Je suivais l'homme jusqu'à ce qu'il s'arrete devant un espace vide , de quelque metres carrée , coincé entre deux autre taudis , il me regarda , et me dit

-Vous pourez construire votre habitat ici... Je suis désolé , ce n'est pas un 4 étoiles.. Dans toute cette agitation , nous n'avons même pas eu le temps de faire les présentations , je m'appelle Rick , je suis le "maire" et accésoirement shériff de cette ville , si vous passer devant la tour de guet un jour , passez voir mon fils , Carl , il a toujours du travail a proposer.
En attendant , servez vous dans l'entrepot pour construire votre abri

Je n'eu pas le temps d'en placer une , qu'il etait déja en route vers une autre destination...
Après plusieurs heures de montage hasardeux , j'avais enfin un abri digne de ce nom , j'avais même reussi à me construire une couchette avec une vielle bache et quelque bout de bois.

Après cette journée , je n'avais qu'une idée en tête , dormir , au chaud , à l'abri du vent , des zombies...
Après avoir rassemblé quelques outs de bois mort , je les entassa de manière à faire un feu , craqua une allumette et m'allongea près de la douche chaleur du feu.
J'etais épuisé...
Avant de m'endormir je pris dans ma poche arrière , comme chaque soir , et regarde sa photo...
Elle me manque terriblement...
Qui est elle ? Ma femme... Ma défunte femme...
Elle à été tué par un chien de la Horde...
Depuis c'est mon but... De buter ce chien de sans coeur de la Horde...
Je suis animé par ce but , sans lui , je serai déjà englouti par le sable , ou juste entrain de chercher de la viande humaine à me mettre sous la dent...
Lentement , mes paupières s'allourdissent , jusqu'à ce que je ne voyent que la lumière émise par le feu a travers mes paupières...
Le lendemain matin je me révéilla la bouche pleine de sable... Et le ventre qui hurlait famine
Je n'eu même pas temps de me lever que déja quelqu'un frappait avec insitance sur la taule de ma cabane
Je n'ouvris la porte en bois rudimentaire qu'aprés quelques minutes
C'était Rick , il me dévisagea et eu un rictus moqueur
"La nuit fut sableuse ?"
Je ne deignea répondre
"Je suis ici pour t'expliquer comment marche la ville , ...
Tu ne m'as toujours pas dis ton nom d'ailleurs..."
Je lui répondit assez vite et d'un ton sec
"Manson."
"Je sais que tu mens , mais peu importe , Manson , si tu veux qu'on t'appelle ainsi...
Bref , a Asgard , tu travaille , tu gagne des sous , tu achète ce que tu veux , peu importe , tant que tu ne fais de mal à personne , ça me va..." Me dit-il d'une traite
"Bien."
"Oh... Et fais attention , ici on receuille tout le monde , et on leurs donne le droit à un nouveau départ... Donc attention quand même à ce que tu dis..."
Sur ces mots , il sorti , en claquant la porte...
Je sentais déja la chaleur tapé sur le toit de mon abri de fortune , et j'imaginé qu'il etait déja tard dans la matinée...
J’enfilais mon vieux tee-shirt et sorti, à la recherche de sous...
Et je me souvins de Carl... à la tour de guet
C'est la où je me rendais , sans réelle idée d'où elle se trouvait réellement , mais je pensais pouvoir la voir au bout d'un moment
Je déambulais donc dans l'allée principale , quand je repassais enfin devant cette maison... avec cet homme , une cigarette à la bouche... il me fixait encore
J'avais une terrible envie de fumer, et de plus , ça me donnais une rasion de l'aborder
Je me dirigea donc vers lui , et je vis qu'il posa sa main sur son couteau a sa ceinture
Avant qu'il ne me saute à la gorge sans raison , je lui adréssa la parole
"Hé l'ami ! T'aurai pas une clope pour moi ?"
"Tu viens t’arrivai en ville ? Mfh.."
Il me lança son paquet à motié plein et me dit
"Garde-le , moi aussi j'ai été nouveau en ville.. Maintenant va-t'en"
Sans réponse , je m'en alla , en fumant une de ces douces cigarette qui me manquait tant...

Après quelque dizaines de minutes à déambuler dans les allées et les ruelles , je trouva enfin la tour
Je voyais effectivement un homme au sommet , avec des jumelles et un fusil sniper
Je me dirigea vers la tour et grimpa au sommet
A peine passé la dernière marche , il etait déja à me regarder...
Il etait assez particulier comme type
"Ton père m'a dis de venir te voi.."
Je n'ai pas eu le temps de finir ma phrase
"Je sais , mais là non. J'attend le retour de Bullet et de ses hommes.... Mais attend , tu pourrais faire quelque chose pour 100 dollars... Tu dois juste etre discret , et ne pas ouvrir ce paquet. Pose ça devant la porte de mon père."
Ni une ni deux , pour 100 dollars , j'aurai déja fait n'importe quoi avant , mais en ce moment...
Je suis d'un naturel pas du tout curieux , j'ai déposé ce paquet devant la porte de Rick
Sur le chemin je me demandais ien ce que pouvais contenir ce paquet qui justifirai les 100 $... FInalement , j'en ai rien à foutre.
Je suis vite aller récupérer ma récompense , en pensant à toute la nourriture que je pourrais enfin me payer...

(Le soir même , j'ai totalement la flemme d'écrire l'histoire d'un type qui fait ses courses)

J'etais allongé sur mon lit de fortune , quand l'envie de boire un coup me pris au tripes
J'avais le souvenir d'un vieux rade dans le coin de l'entrepot , c'etais pas un palace , et c'etait absolument pas ce que je recherchais
J'aurais pû tuer pour un whisky...
Je me suis donc relevé , j'ai enfiler mon grand cache poussière , accroché le couteau que j'avais acheté à ma ceinture , et pris enfin la fuite vers ce temple dédié à l'alcool.
La nuit etait glaciale , je ne comprennais pas comment les journées pouvaient etre aussi chaudes et les nuits aussi glaciale...
Je me trimbalais dans les rues et ruelles , jusqu'a y arriver
Juste avant de pousser la porte , j'entendis un vieux morceau de blues , diffusé sur une vielle radio gresillante
En poussant la porte , un grincement ignole s'en échapa , et à peine entrer , ce qui semblait etre le patron m'adressa la parole
"Bienvenue au Bombardement ! Je suis Moryarthy propriétaire du seul et unique bar de Asgard ! Je vous en prie , prenez un siège !"
J'avancais doucement , tout en observant autour de moi
Beaucoup de poussière etait en suspenssion dans l'air , et le bar etait que très peu éclairé
Il n'y avait que quelques personnes au comptoir et seulement une seule assise a la table du fond...
Il etait totalement terrifiante... Grosse barbe , cicatrices , oeil révulsé , il devait faire pas loin de 2 metres...
Une masse , réellement
Arrivé au comptoir , je pris un tabouret , commanda un whisky et l'attendis comme un gosse attend son cadeau de Noêl...
A peine le verre au lèvres , la porte s’entrebâilla dans un grincement qui me glaça le dos...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Feu Nucléaire [M +/-]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'énergie nucléaire
» Le nucléaire
» Fusion nucléaire
» Chaîne humaine contre le nucléaire
» Le nucléaire... est'il l'avenir de l'homme?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M A D ♔ S T O R I E S :: Stories & co. :: 

Fictions

-