Un forum pour tous les passionnés d'écriture :3
 

Partagez | 
 

 La saga de "L'Île Perdue" [K ; K+ ou T (selon l'histoire)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pingouin

Ecrivain
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 24/05/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon palais Cookiesque

MessageSujet: La saga de "L'Île Perdue" [K ; K+ ou T (selon l'histoire)]   Lun 9 Juin - 1:03

Auteur : Klarion aka Pingouin
Genre : Fiction ; Fantasy ; Fantastique ; Merveilleux ; Etrange ; Autre
Rating : K ; K+ (ou T)
Disclamer général : Alors, voilà. C'est un ensemble d'histoire, qui seront écrite au fur et à mesure. Elles sont toutes sur le même monde/univers. Même si s’en a pas l'air parfois. Et puis, c'est aussi une sorte de représentation de ce qu'il y a dans ma tête. Donc. Voilà les nouvelles, qui sont dans le désordre.... désolé ?
Note : Pour les commentaires, c'est ici!
Note 2 : Pardon pour mon style d'écriture déplorable... ^^"

_____________________________________________________________
Rating : K


L'eau frappait le carreau avec une violence inouïe, tandis que les éclairs se déchaînaient à plusieurs lieux d'ici. Dans la chambre du grenier, un garçon, seul, était assis sur son lit, entouré de quelques piles de livres. Il tenait par ailleurs un roman, plus large encore que son manuel de math, entre ses doigts. Ce livre racontait une aventure incroyable. C''était la seule chose qui ressortait vraiment de l'histoire. Avec le bruit de l'averse, la pièce semblait plongée dans une étrange pénombre. La clarté du soleil se faisait apercevoir au travers de la couche de nuage, et illuminait sombrement le dortoir. Cette pluie torrentielle faisait face à la plus grande chaleur que le pays ait connu -, une vieille radio CD émettait les sons d'un disque dont avait enregistré toutes les musiques. Pratiquement aucune ne venait du même artiste. Les murs penchés offraient une étrange perspective à la pièce, qui ne faisait que huit pas – mais ne vous y trompez point : ces pas sont assez grands et pour une personne normale, tel que notre protagoniste, l'endroit en faisait au moins onze ! Les portes, qui menaient à une échelle, permettant ainsi de descendre à l'étage inférieur, étaient closes, signifiant que l'enfant désirait de la tranquillité, ou qu'il ne voulait pas que les animaux de la maison tentent de grimper en haut. Les murs en bois offraient une belle protection contre la pluie, le froid, le vent. Mais ne pouvait rien faire fasse à la chaleur ambiante.
Par moment, la foudre se faisait entendre, mais elle ne perturbait jamais l'adolescent qui lisait, tranquillement installé. Ses yeux marrons étaient rivés sur des mots, des mots qui s'enchaînaient les uns après les autres pour former des phrases magnifiques. Pour le brun, c'en était presque des textes sacrés. Ces aventures qui dépeignaient des époques révolues, même si elles étaient imaginaires. Ces épopées offraient une vision du passé.

Au bout de quelques minutes, la pluie finit par s'en aller au loin, vers les îles sud, probablement. Le brun leva alors le nez, et ouvrit la fenêtre, pour laisser le vent rentrer. Ciel, qu'il faisait chaud. Le jeune homme à la peau olive prit alors des piles de livres, et les rangea dans la bibliothèque juste à côté de lui. Peu à peu, la mer se faisait à nouveau entendre, et les oiseaux reprirent leur chants, comme si il n'y avait jamais eu aucune trace de cet orage. Un vent rafraîchissant s'engouffrait dans la chambre commune. Trois lits y étaient disposé, tandis que deux, à l'étage juste en dessous, servaient aux filles de la bâtisse. Les mouettes chantaient, et les vagues se fracassaient contre les roches dans l'est de l'île. L'adolescent se laissa aller vers la lucarne de bois et y observa l'extérieur. Un petit voilier, assez rudimentaire pour tout dire, fait aussi de bois arrivait dans le port de la petite île. Un grand, au cheveux brun clair et aux yeux bleus, se mit à faire signe au gamin qui les observait. La jeune fille qui l'accompagnait se mit aussi à faire des grands gestes avec ses bras, un sourire aux lèvres. Les deux jeunes gens avaient l'air d'aller bien, mais ça, Damian n'en avait pas douté une seconde. De l'autre côté, un bateau, plus grand, arrivait avec mille trésor. Le marchand.

Décidément. C'était une bonne journée. Une journée... de chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La saga de "L'Île Perdue" [K ; K+ ou T (selon l'histoire)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ENFANT DES NEIGES (Tome 1) de Marie-Bernadette Dupuy
» Sagas familiales
» La Saga des Vikings
» La saga de L'Epouvanteur de Joseph Delaney
» À propos de la saga Twilight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M A D ♔ S T O R I E S :: Stories & co. :: 

Fictions

-