Un forum pour tous les passionnés d'écriture :3
 

Partagez | 
 

 Fred ( T ou M )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fellrv

Ecrivain
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 27/08/2014
Age : 19
Localisation : Moi Ici Maintenant

MessageSujet: Fred ( T ou M )   Jeu 28 Aoû - 22:22

Chapitre 1


Je suis épuisé et Hélène veux absolument que je vienne au party de fête d'un de ses amis. Je ne le connais même pas, elle veux juste ne pas y aller seule, mais il parait qu'il y aura beaucoup de filles. Ce sera peut être ma chance de rencontrer quel qu'un, qui sait, 23 ans de célibat, ce n'est pas rien. Je n'ai eu qu'une ou deux amourettes dans l'histoire de ma vie et déjà là, j'ai une misère de chien à me faire remarquer. Toujours habiller neutre, je ne parle jamais trop devant les autres et je me fait tout petit  dans la société. Ce n'est pas comme si je le faisait exprès non plus. Même au primaire, c'était horrible. Je n'avait que deux amis, Hélène et Dominique qui m'ont suivis jusqu'au collège et ensuite je suis parti travailler pour la Marine. Pour finalement finir enfermé chez moi à faire des gadget pour eux, comme : Des membres motorisés, des lunettes avec micro caméra, des puces etc…  Ça paye vachement bien quand même. Mon père dis que je devrais m'acheter un château au lieu de faire des dons. Mais je préfère donner que de recevoir Ceci-dis, il est quand même très égoïste par moment. À la mort de ma mère, il ne voulais plus s’occuper de moi . Une chance que j'avais 18 ans et qu'Angela étais là avec Marya pour m'héberger le temps que je puisse avoir mon habitat.  Je ne me rappelle plus comment je les ai rencontrer, d'ailleurs. C'était des amies à ma mère. De plus j'ai décider de leurs donner de mon sperme pour quelles puissent avoir un enfant. Elles en voulaient , mais aucun candidat sur la liste que les médecins leurs ont donné ne leurs plaisait. Quand je leurs ai demandé si elles voulaient de moi, Marya s'était écrier « OUI! OUI! MON ENFANT SERA FORMIDABLE! ». Angela était ravie, sans trop le montrer. Elle a toujours été sombre cette fille là. Enfin, ça c'est ce qu'on voit d'elle au premier coup d’œil. Mais quand on la connais, c'est une personne pleine de vie et vraiment génial. Je me retrouve donc aujourd'hui avec deux meilleures amies lesbienne un fils et une bonne amie d'enfance pour me soutenir dans la vie. Je ne pense pas qu'Hélène sait que j'ai un gosse. Je lui ai dis par contre pour ma situation sexuelle inexistante. « je pourrait arranger ça tu sais! » a-t-elle dis pour blaguer. C'est la seule femme que je n’essaierait jamais de draguer. De un, parce que l'étape friendzone est déjà passé et de deux, parce que j'adore notre relation comme elle est. Je ne pense pas l'avoir déjà aimer.

Le téléphone sonne et je décroche pour entendre le discourt habituelle d'Hélène.
- Hey! Salut niochon! Je sait que tu sais qui je suis, panda FÊTE!
- Oui. Oui . Je viens te chercher dans pas long, laisse moi me préparer avant.
- Tu es très bien comme tu es.
- Je n'ai pas encore mis de chandail, Hély.
- C'est ce que je dis! Allez ramène tes brosses fesses qu'on fasse la fête! Je t'attend devant chez moi! Ne me fait pas trop attendre!
Et elle raccroche,  comme d'habitude, pour éviter que j'ai le temps de dire non. Je part dans ma chambre et j'ouvre mon armoire blanc pour en sortir un tee-shirt gris. Je sais, je me plains que je suis neutre mais je ne peut pas faire autrement. Je me regarde dans le grand miroir coulissant de mon garde-robe et je constate mon état : Mes cheveux sont trop court pour que je puisse faire quoi que ce soit dedans, pour le visage, je suis toujours aussi pale, c'est évident, je ne sort jamais, ou presque. Pour le reste c'est assez normal. Je devrais peut être mettre ma veste grise? Ouais c'est ce que je vais faire. Ma foi, rien a changer Fred :toujours aussi laid. Je me parle tout seul dans ma tête, c'est fantastique! Je devrais faire du sport un de ces jour. Ah merde, 18 heure 30 Hély vas me tuer.
J’entreprends de conduire ma saturne Blanche. Ce n'est pas Angela qui est terne, c'est plutôt moi dans ce cas-ci. La seule chose colorer que je possède vraiment c'est probablement ma moto rouge et jaune et je tien à dire que ce n'est pas moi qui l'a choisit, mais bien Marya.
Les rues sont dégager pour une fois. J'arrive devant chez mademoiselle qui me fusille du regard.
-Ça t'a pris une demi-heure arriver! Mais qu'est-ce-que tu faisait?
- Calme toi Hély, j'ai quand même eu la gentillesse et la bonté de t'accompagner a cette fête bidon qui ne m'intéressait pas dutout!
Mon ton est sarcastique mais je ne le suis pas vraiment. C'est vrais que je n'ai pas envie d'aller chez un inconnu pour fêter sa fête.
- Arrête! William voulais que je vienne et je ne voulais pas y aller seule!
Ouais, dit plutôt que tu vas boire et que tu n'a pas envie de devoir revenir à pied. Petite peste, il n'y a que toi qui peut me convaincre d'aller dans un tel endroits pour devoir ramasser ton vomi dans ma bagnole. En fait j'ai amener des sacs au cas ou.
- PAR LÀ FREDY PAR LÀ!
Je tourne vers la direction qu'elle m'a pointé.
- Non j'avais dit par là! T'écoute quand je parle?
-Es tu sérieuse?
- Non je rigolais. Aller souris un peu on dirais un cadavre! Tu ne t'ai quand même pas payer 2 ans de broches pour rien!
Je me le suis payé parce que j'en avais les moyens et je me trouvais vraiment horrible. Ça n'a pas changer grand-chose. Je lui grimace quel que chose et elle pouffe de rire. C'est extraordinaire comment sa joie est contagieuse.
- Bon cherche 1032 .
1024...1028… 1032 Voilà. Je me stationne à au moins 11 voitures plus loin.
- Ça, ça veux dire que je vais devoir te traîner jusqu'ici.
- Tu ne vas pas boire?
- Non . Sauf si il y a du canada dry.
- Ce n'est pas de l'alcool.
Je hoche la tête comme pour dire « justement ». Je sort de ma saturne. Je verrouille les portières et on y vas.  Hélène cogne six fois avant que ça ouvre. Un gars quand même assez petit répond , prend mon amie dans ses bras et ils échanges quelques mots avant de rentrer.
- Bienvenue mec allez rentre!
Je ne peut plus retourner en arrière, même si j'ai vraiment envie de partir en courant; Il y a définitivement trop de monde pour moi . Je ne peut même pas identifier S'il y en a 50 ou plus. Une chance que la court dehors est grande, il y a même une piscine.  Des breuvages et des chips sont posé sur une grande table dans le salon. J’essaie de trouver un endroits libre ou rester pour la soirer. Je trouve un petit fauteuil double Rouge bourgogne libre dans le coin. Je m'y dirige et je m'y assoit. Ce n'est pas confortable mais bon . Une Jolie blonde s'installe à côté de moi et elle est visiblement saoul.
- Salut toi!
Je répond par une expression faciale très connue chez moi qui signifie « Ah allo. »
-Tes mignon tu sais… tu me laisserais faire des choses?
Non seulement son haleine a pris l'odeur de l'alcool mélanger aux crottes de fromages , mais elle se permet aussi de toucher mon entre jambe avec sa main mouillé de je ne sait pas trop quelle substance. Je tasse son geste et je tente de me lever pour m'enfuir mais elle me retiens fermement.
- ATTEND! Tu ne m'a pas dis ton nom et je veux baiser.
Eh merde!dans quoi je me suis embarqué? Je cherche Hélène du regard et je la trouve près de la piscine avec June, une Latina quand même assez jolie mais un peu trop grassette. Elle n'est pas près de se retournée. Eh merde! Eh merde! Eh merde! Je me fait dragué par un nachos-alcoolique-en-chaleur et elle persiste en embarquant en califourchon sur moi. Elle se tortille, mais le plus sérieusement du monde, c'est loin de m’exciter.
- Écoute, hemm… blonde. Je ne suis pas à l'aise débarque!
- Je vais te mettre à l'aise moi, détend toi.
Je ne pourrait jamais me détendre là dessus et c'est quoi cette énorme paire de seins?Je tourne la tête et je retrouve Hély du regard et elle me fixe en riant. Je mime un «  VIEN M'AIDER! »  et elle part dans la direction inverse. Non c'est pas possible. Je tente de la repousser mais c'est qu'elle s'accroche celle là! Je sent quel que chose de chaud dans mon cou, elle est déjà rendu au baiser? Merde je fait quoi? Je n'ai jamais eu affaire avec ce genre de situation!
- Arrête Blondasse!
Je la pousse plus fort mais elle ne veux pas céder, j'ouvre la bouche pour lui redire de dégager et je me retrouve avec sa langue collé sur mon palais. Beurk…
- Carry!
Elle arrête et se tourne vers un grand gars aux larges épaules à la musculature impeccable. Sa crinière brune en bataille se marie très bien avec son visage et ses yeux brun, presque noirs lui donne un coté intense et plus intimidant.
- Le jeune homme a dit non.
Elle fait la moue, mais elle débarque de sur moi. Libérer! Oh mon dieu mon pantalon! Il y a une trace de je ne sait quoi sur ma cuisse! C'est dégueulasse! Je la regarde s'éloigner et je me lève d'un bond.
- Plus jamais. Plus jamais je ne suivrais Hélène dans ses party a la con!
L'homme rit. Wow un gars de cette envergure peut vraiment être aussi beau? Pourquoi je suis laid? Je me sent tellement rabaisser tout d'un coup.
- C'est justement ton amie qui m'a dit de te sortir de là. Tien. Elle m'a aussi dit que tu aimais la canada dry.
Il me tend une bouteille de cette boisson magique que je bois uniquement quand je suis stressé et j'avoue que j'en aurais bien besoin. Je l’attrape et j'en prend une gorgé.
- Merci mec. Tu ma sauver. J'allais vomir je pense.
-Tu n'es pas aux femmes?
- Non ce n'est pas ça. Mais elle puait de la gueule ce n'est pas possible.
Il ricane et me fait signe de le suivre.
- C'est plus calme par ici.
Je m'empresse de l'accompagner et il m'emmène dans la cuisine. C'est vrais que c'est pas mal plus calme. Disons qu'on entend juste la musique dup step affreusement agressante et répétitive.
- Quel est ton nom d'ailleurs?
- Je m'appelle Frédérique. Mais appelle moi Fred. Et toi?
- Karl.
Il marque une pause pour boire son jus ou je ne sais pas trop. On ne parle pas pendant 5 minutes mais je me sent bien malgré tout le bruit qui bourdonne dans mes oreilles.
- Tu veux pas aller dehors? Genre, en avant.
- Qu… ok!
Il faut presque crier pour se faire entendre. On se dirige donc en avant et on discute paisiblement de notre vie à coté de la fenêtre d'où je surveille un peu mon amie. Bon, il a 25 ans, il a un frère jumeaux qui s'appelle Zach, pas d'enfants ni de petite amie, il travail à la pharmacie à côté de chez moi, là où je vais de temps en temps pour des Tylenol et sa fête c'est le 23 septembre. C'est fou comment on peut en apprendre des choses en une discutions. En fait, je ne sait même pas quel heure il est.
- Comment s'appelle ta mère?
- Christine.
- Christine La Montagne?
Comment connaît il son nom?Je hoche la tête et je lui jette un regard interrogatif.
- Ouais… je me disait bien que tu lui ressemblais. Vous avez les même yeux , le même nez et même la bouche! Mais on ne peut pas en dire autans de la forme de la mâchoire. Toi c'est beaucoup plus masculin et définit, j'imagine que tu as pris ça de ton père. Enfin, je ne le sait pas, je ne l'ai jamais vu. Tu devrais être heureux, tu es mignon, tu dois t'attirer pleins de filles.
- Compte pas là dessus, j'ai été célibataire toute ma vie.
- Tes sérieux mec?
- M'ouais. Mais comment tu as connu ma mère?
Il m'explique qu'il y a 6 ans de ça , il avait eu quelques problèmes avec des gars. Il ne m'a pas dit quoi mais je m'en fiche un peu. Peu importe, les gars l'avaient amener dans une ruelle pour le tabassé et ma mère est arriver en criant « PAR ICI MONSIEUR LA POLICE! ». Les mecs sont partis et elle a regardé Karl en souriant. La police n'était pas là, c'était juste pour les faire fuir. Elle devait réagir et elle l'a fait sans réfléchir. C'est ma mère tout cracher ça. Elle veux toujours aider même si elle court à sa perte. C'était la femme la plus généreuse que je connaisse. Je sent une vibration dans ma poche de pantalon, c'est probablement Hélène qui veux rentrer.
- Oui?
- J'arrive prépare la voiture et dit byebye à ton nouveau copain. Je t'adore!
Elle raccroche à nouveau rapidement. Elle m'énerve quand elle fait ça.

____________________________

nian Miaou! nian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fred ( T ou M )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ami retrouvé, de Fred Ulhman
» Topic fermé | raison: BAN FRED BELMONT
» fred'pose
» [Vargas, Fred] Salut et liberté (Nouvelles)
» A bout portants de Fred Cavayé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M A D ♔ S T O R I E S :: Stories & co. :: 

Fictions

-